Mal soulever des objets lourds est un risque de sécurité bien identifié dans de nombreuses industries mais face auquel les entreprises restent souvent démunies, au-delà des campagnes de sensibilisation. Selon le New Scientist, la solution pourrait provenir d’un algorithme.

Le journal décrit une expérience menée par des chercheurs de l’université de Québec. Elle a consisté à équiper un volontaire de capteurs de pression placés dans la semelle de sa chaussure couplés à un accéléromètre installé sur un casque, le tout permettant de bien évaluer les déplacements et la façon de répartir son poids du sujet. Il lui était demandé de bien soulever un objet lourd la moitié du temps, et de mal le faire l’autre moitié.

Ces données ont alors été envoyées à un algorithme de deep learning, pour lui apprendre à distinguer les bons gestes des mauvais gestes. Mis ensuite à l’épreuve, il aurait été capable de bien classifier 95% des actions.

Il reste bien sûr à vérifier ces résultats à plus grande échelle. Mais, si le système fonctionne aussi bien que prévu, et comme il repose sur des capteurs légers, rien n’empêcherait de créer un signal d’alerte pour sauver de multiples dos.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s