Même si les « cyber-navires » commencent à pointer le bout de leur étrave, il était hors de question de les laisser naviguer sans qu’ils soient proprement certifiés. C’est ce que se propose de faire Lloyd’s Register, qui vient d’annoncer la mise en place d’un service d’approbation des composants « cyber enabled » installés à bord des navires. Cette approbation se fera selon trois grands critères:

  • l’évaluation de la qualité de la production sur la chaîne de fabrication.
  • Les tests en environnement marin.
  • La vérification des « cyber fonctions », en particulier celles liées à la cybersécurité.

A partir de cette notation, il sera possible à la Lloyd’s donc aux armateurs qu’un navire cyber-équipé (on pense en particulier aux navires autonomes) sera capable d’opérer en toute sécurité.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s