Les projets à base d’ordinateurs quantiques ont beau se multiplier ces dernières années, entendre Google parler de « quantum supremacy » interpelle toujours. En particulier quand la société le fait dans le cadre d’une publication scientifique laissant entendre qu’un ordinateur à 50-qubit est en bonne voie.

Dans son article, le New Scientist explique que Google considère avoir atteint cette « quantum supremacy » avec un ordinateur à 9-qubit. Les qubits, ce sont les unités de stockage d’information d’un ordinateur quantique, pouvant enregistrer deux états d’une même information. Quant à la suprémacie quantique, il s’agit d’une formule à l’intitulé ravageur qui matérialise avant tout le fait que ces calculateurs d’un nouveau type sont capables, pour certaines tâches, de les réaliser plus rapidement qu’un PC classique.

Au-delà des 9-qubits, l’équipe de Google s’est donc fixé l’objectif d’obtenir cette suprématie avec un ordinateur à 50-qubits. De quoi donner à la société californienne l’ambition de « résoudre des problèmes scientifiques bien au-delà des capacités de n’importe quel ordinateur classique. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s