A une époque où quasiment chaque objet se retrouve doté d’une connexion, présenter un compteur d’eau connecté n’aurait rien d’extraordinaire si ce n’est les immenses ambitions qu’il suscite pour Telaqua. Cette toute jeune start-up se rêve en effet en base de données internationale de l’eau, résolvant un des plus importants défis environnementaux au monde.

Même si elle dispose de pieds à terre à Grenoble et Paris, Telaqua est avant tout une pépite marseillaise. Elle est hébergée par KEDGE (dont est issu un de ses trois fondateurs) depuis août au sein du KEDGE Accelerator Daniel Carasso, un tout nouvel espace richement doté hébergeant des créateurs de projet au coeur des calanques. Un espace qui vaut vraiment le détour et dont j’aurai l’occasion de vous reparler.

Détecter les fuites

Ce que propose Telaqua, c’est un service de compteurs et capteurs connectés permettant de détecter les fuites et plus globalement tous les mauvais usages de l’eau. Soit un enjeu colossal, entre les pertes d’eau pharaoniques des grandes villes (15% à Marseille, 20% à Paris,…) et des conflits un peu partout dans le monde autour d’une ressource précieuse et mal gérée. Initialement, la société avait ciblé le marché de l’agriculture. Aidée par la double nationalité franco-chilienne de son CTO, elle s’est lancée à l’international dès le début. Son premier POC a en effet été installé au Chili, chez un exploitant agricole confronté à des problèmes de monitoring.

On a fait le choix de se focaliser sur l’irrigation localisée, en goutte à goutte” m’a expliqué Sébastien Demech, leur CEO. “Avec ce type d’irrigation, si la pression en entrée de ligne n’est pas bonne, les plantes n’obtiennent pas la même quantité d’eau. Pour bien l’évaluer, on a créé notre propre compteur d’eau, qui mesure tout en temps réel. Nous avons alors trouvé un partenaire avec l’ARDEPI [une agence régionale en charge de l’irrigation]. Elle nous a permis de tester notre solution dans une station arboricole expérimentale, à Mallemort”.

LoRa et Sigfox

En terme de technologies, le compteur connecté utilise LoRa aujourd’hui, LoRa et Sigfox demain. Soit des technologies standards de l’Internet des objets qui permettent une installation rapide. Selon Telaqua, il suffit d’un iPhone et d’un code-barre pour configurer un compteur.

Une fois le travail dans le monde agricole démarré, l’équipe de Telaqua s’est demandée si le produit développé pour un marché ne pouvait pas être utilisé sur un autre marché. Et s’est donc intéressée au marché de l’immobilier, qui s’est vite avéré compatible. Là, Telaqua propose un service pour gestionnaires d’immeubles, leur permettant de détecter fraudes et fuites. Un écoulement en continu sur plus de 6 heures génère ainsi une alerte pouvant signaler à quel niveau se produit la fuite, y compris dans les parties communes.

Testé à Marseille

Ce service est actuellement testé dans une résidence à Marseille. Déjà, la start-up prévoit de nombreuses évolutions: “modestes”, quand il s’agit de monter un site e-commerce permettant de commander ces capteurs ou de fournir aux gestionnaires d’immeubles un logiciel pour gérer les rendez-vous d’installation des compteurs connectés; et d’autres plus conséquentes, à base de big data. Car qui dit objets connectés dit données collectées. “ Nous allons obtenir de plus en plus de données précises sur la consommation d’eau; une fois que nous en aurons suffisamment, elles auront une valeur marchande, nous pourrons vendre de la statistique. Pour revenir à l’irrigation, nous pourrions proposer du machine learning ou aussi associer nos données à celles d’autres instruments, par exemple des capteurs météo “.

Avant de constituer cette base mondiale de l’eau, Telaqua va avoir des chantiers plus immédiats. D’abord finir de structurer la société et lancer, fin janvier, la commercialisation de ses services. Puis boucler son financement, aujourd’hui constitué d’aides d’état, mais ouvert demain à des investisseurs intéressés.

[English version: Telaqua Seals Leaks]

2 commentaires »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s