Vous avez peut-être vécu la scène en ce début d’année: parce que vous avez pris un menu légèrement différent de celui commandé initialement, le restaurateur se débat avec sa caisse pour essayer d’harmoniser les deux avant de renoncer et de tenter un geste commercial. Depuis le 1er janvier, la loi de finances impose aux commerçants d’utiliser un système de caisse certifié, qui sécurise et archive les données enregistrées, et trace les manipulations imprévues. Un dispositif permettant de lutter contre la fraude fiscale qui est aussi une formidable opportunité pour les sociétés désireuses de moderniser la caisse d’antan.

C’est le cas d’Olivier Bouvet, le patron Clea Network, qui a créé Klikx. Entrepreneur depuis ses 20 ans, il a d’abord emmagasiné 15 ans d’expérience dans la distribution d’équipements informatiques pour commerçants. Avant, il y a deux ans, de créer son propre logiciel de caisse certifié, présenté comme particulièrement simple à utiliser et qu’il exposera à compter de dimanche au salon Food in Sud.

Un mini-serveur local

La particularité de Klikx, c’est d’être adossé à un mini-serveur local. “Il peut être rangé partout et dispose de son propre WiFi privé, qui permet de connecter les équipements du restaurant. Cela évite d’avoir des fils de partout et de dépendre du WiFi aléatoire d’une box. Il va aussi permettre au commerçant de bénéficier d’un accès distant en temps réel à ses données”. Ce qu’il appelle un “coffre de données distant”, les informations étant toutes cryptées. L’ensemble (tablette, imprimante, tiroir-caisse et serveur) est vendu moins de 1000 euros, auxquels il faut ajouter la location mensuelle de l’application.

Le tout bénéficie évidemment de sa certification, qui a joué un rôle déterminant dans la gestation du projet. “La certification a été compliquée à obtenir mais cela a surtout été hyper-constructif. Les équipes de l’AFNOR nous ont accompagné tout du long, y compris en validant le cahier des charges”.

Aujourd’hui, 350 clients utilisent Klikx et, au vu de la scène décrite en début d’article, ce nombre pourrait bien rapidement augmenter.

[English version: Klikx, the Cash Register Connected to Its Mini-Server]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s